imageLe 14 février est La Saint Valentin soit la journée des amoureux. Mais c’est aussi cette année les demies finales de cross country à Lignieres en Berry dans le Cher. Après une semaine très pluvieuse, le terrain était gorgé d’eau. Imaginer 1900 coureurs qui empruntent le même parcours, pas besoin de motoculteur pour retourner la terre, chaque foulées demandaient un effort physique. Au dire de David “plus dur que la neige car on se demandait si on n’allait pas y laisser nos chaussures” et faut dire que le cadre était moins agréable, comme le disent les paroles de la chanson interprétée par Jane Birkin ” la gadoue, la gadoue, la gadoue, la gadoue, hou la gadoue, la gadoue”.

    Nos deux compagnons de course David et Isa ont fait le déplacement pour cette demie finale mais sans enjeu particulier. Car pour se qualifier, il fallait prendre pour isa une des 24 premières places catégorie séniore et pour David, une des 38. Mais l’objectif pour eux est de commencer le début de saison sur les chapeaux de roue afin de pouvoir obtenir leurs billets pour les championnats de France de 10 km sur route. D’ailleurs leur première course qualificative se déroule le week-end prochain à Foecy dans le Cher.

   Revenons aux résultats du cross :

     imageIsa prend place sur la longue ligne de départ pour cette dernière course féminine de la journée. Elles sont environ 170 à s’élancer pour le cross élite féminin de 6,4 km. Le départ donne déjà le ton de la course, les pieds dans 10 cm d’eau et les 500 premiers mètres dans 10 à 20 cm de gadoue. Une belle Saint Valentin en perspective !!! Lol. imageIsa franchit la ligne d’arrivée heureuse d’en terminer en 31’23. Elle se classe 98eme. Sa saison de cross est terminée et celle sur route et trail va commencer…..

    Dernière course de la soirée, la course élite homme clôturait cette journée sportive dans la boue. 210 seniors et espoirs se sont élancés pour 11,1 km.  Que dire, de cette course si çe n’est : dur,dur et dur. Le départ est rapide et à peine 100 m sont fait que déjà 3-4 coureurs perdent leur chaussure. Ça va être long et dur mais après un démarrage calme, mes jambes ont du mal à se mettent en route, mais après 5 km, je commence à trouver ma vitesse de croisière et je continue à doubler jusqu’à la fin. Au final, un peu déçu de ma place mais content d’en avoir terminé, j’ai mis 47’21 et me classe 130eme. Mais pas encore rassasié, je rentre en courant jusqu’au jet d’eau glacial pour enlever toute cette boue sur mes membres inférieurs. Ma saison de cross est terminée pour cette année, place maintenant à celle de route et de trail.