image  2ème Semi marathon derrière Paris avec ces 12000 insçrits, le tracé du semi-marathon emprunte exclusivement les rues de Bordeaux

       Avec un parcours plus “souple” qu’en 2015, les coureurs ont eu  l’occasion de passer à proximité d’un grand nombre de sites et lieux emblématiques de la Ville : Le pont Jacques Chaban Delmas, le pont de Pierre, la Place de la Victoire, le Marché des Capucins, la Place Saint Michel, la Place Pey Berland, la Place de la Comédie ou encore les Portes Caillau et Bir-Hakeim …

     image      Après une matinée pluvieuse, les nuages balayés par le vent on laissait place à un temps idéal pour cette 2ème édition. C’est donc à 19h que les premiers coureurs se sont élancés pour 21,1km. imageAfin de ne pas répéter les mêmes erreurs que l’année precedente, L’organisation avait tout prévu afin en instaurant des sas en fonction des objectifs de chacun. Seuls les runners qui avaient des références inférieurs à 1h30 devaient fournir un justificatif afin de partir dans le sas élite.

      image    Nos deux mauveurs en vacances dans le Bordelais, coach David et Isa en ont profité pour se dégourdir les jambes sur ce beau parcours. David a pris le départ dans le sas Élite accompagné des tout meilleurs de la région, il avait pour objectif de descendre sous les 1h20 car sa meilleure référence était de 1h23. Tandis qu’Isa, c’était aligné dans la deuxième vague avec l’objectif de faire moins de 1h35 (sa meilleure référence sur la distance était de 1h43).

    image  C’est sous une foule d’applaudissement que nos deux coureurs accompagnés des 12000 autres s’élancèrent. C’est dans une ambiance festive, avec des encouragements tout le long du parcours (jamais vu sur une course – même Paris ne leur arrive pas à la cheville) que nos deux baulois ont franchi la ligne d’arrivée. David termine 25ème du général en 1h17’48” (pas mal sans préparation spécifique) et Isa se classe 431eme du général et 9ème féminine sur plus de 4000.

     image  “parcours agréable, à aucun moment on est seul, la population locale est présente partout sur les trottoirs, les ponts, leurs fenêtres, leurs balcons pour nous encourager. Par moment on se serait cru au sommet d’un col du tour de France tellement les gens vous poussent par leurs encouragements – A faire et à vivre”