Le Schneider Electric Marathon de Paris a fait son retour ce dimanche 14 avril 2019. Comme le veut la tradition, les participants se sont élancés depuis les Champs-Elysées pour parcourir la distance mythique de 42,195 kilomètres en passant par les artères les plus prestigieuses de la capitale française, avec deux nouveaux monuments cette année : l’Opéra Garnier et la Place Vendôme.

Pour le reste, les runners ont traversé la Place de la Concorde, et sont passés devant l’Hôtel de Ville, la place de La Bastille, le Château de Vincennes, le bois de Vincennes, Notre Dame de Paris, le Musée d’Orsay, la Tour Eiffel ou encore le Bois de Boulogne…

Cette année fut la 43ème édition. Elle a regroupé plus de 135 nationalités avec une majorité d’Anglais, Américains et Allemands. Avec ses 60 000 coureurs inscrits, le marathon de Paris est la plus grosse épreuve à pied en France en termes d’arrivants. Parmi les 49155 partants, quatre mauveurs avaient fait le déplacement pour ce rendez-vous incontournable. Jéremy 2 n’en est pas à sa première participation et avec un RP en 3h19 sur cette distance.
Objectif pour lui et le coach, descendre sous les 3h15.
Récit de notre compère :
Concernant ma préparation, c’est la 1ère qui se passe nickel, sans blessure ni virus. Au fil des séances du plan je sentais les progrès, ou plutôt les sensations augmenter.
Je le sentais bien et ça m’a donner confiance pour la course .
Concernant la course, pareil !!
Tout c’est bien passé
Au semi j’ai fait un point ! Et je me suis dis merde mais les kilos passent à une vitesse folle !!!
Je ne sais pas tous étaient là ! La forme, les conditions, etc…..
J’ai eu mal aux jambes vers le 37-38 je crois mais la tête était encore fraîche !
Et quand là sa roule … bah direction la ligne d’arrivée !!!
J’ai eu aucun mur
Même « sprinter » sur la dernière ligne droite
Je voulais me rapprocher des 3h15 😳
Chrono explosé avec un RP en 3h11’16.
J’ai jamais vécu un marathon comme ça – Au prochain 😏

Vincent notre réunionnais avait à cœur de le courir avant le grand départ pour son île. Parti sur les bases de 4h avec le meneur d’allure, il réalise un joli chrono en le bouclant en 4h01’04.

Derrière Vincent, on retrouve Florian qui a vécu sa préparation écourtée suite à une blessure hivernale. Cependant cela ne l’a pas empêché de réaliser un beau chrono en 4h10’36.
Récit de notre mauveur :
Très bel événement avec une ambiance de fou. Très bien vécu du début à la fin sans douleurs. Je suis content de mon chrono surtout après une sortie de blessure et moins de 2 mois de préparation.
Cela sera certainement mon dernier marathon car le bitume et moi ce n’est pas ça lol même si cela reste une très bonne expérience.
Une chose est sûr c’est courir en nature qui m’attire.

Notre dernière compère à boucler ce beau circuit est Tiphanie, néophyte sur cette distance, se fut son baptême du feu. Des blessures durant sa préparation ne lui ont pas permis d’être au top mais cela dit, elle a eu beaucoup de plaisir à courir sur cette distance. “Franchement une très belle expérience, je n’aurais jamais pensé faire un jour un marathon, mais la prochaine fois sans blessure “. Elle le termine en 4h17’36

Félicitation à nos quatre marathoniens et bonne récupération.