Dimanche 9 Octobre, d’autres membres de Mauves Attitudes, s’élançaient à l’assaut du chrono. C’était le cas de Seb, notre secrétaire qui prenait pour la 5ème fois le départ des 20 km de Paris, avec la ferme intention de faire un chrono. Il se fait certes rares sur les courses, mais il ne fait rarement le déplacement pour rien ! (lol)  Il nous livre (son long) récit !

Ma préparation : 

Tout à débuté le 6 juillet, prenant part à une étape du défi de Cyril MAURICE, lancé dans son tour de France pour l’association REVES. Ce jour-là, nous avons effectué près de 38 km. Ma préparation foncière était lancée !

Au total, entre ce début juillet et ce rendez-vous parisien, j’ai totalisé :  69 sorties pour 620 km et environ 51 heures d’effort.

Cette préparation a été jalonnée de 3 courses :

  • La Carmagnolle (5km) à Huisseau-sur-Mauves
  • Les Foulées Micheloises (10 km)
  • Les Foulées des Dunes (5 km)

Pas de bobos, pas de blessures, juste deux fois une semaine de coupure pour un petit coup de mou début septembre, et un léger lumbago fin septembre.

La préparation s’est bien déroulée ; le volume et l’intensité ont été bien assimilés. L’ensemble des voyants sont au vert. Les guiboles répondent bien. Reste à savoir si elles seront au rendez-vous le jour J.

Objectif :

Ayant réalisé 1h26 en 2014, l’objectif est de passer sous les 1h25. Soit une moyenne de 4’15” par kilomètre. Je calibre donc ma montre en conséquence : 4’15” (allure lente) – 4’05” (allure rapide)

L’avant course :

Coté logistique (dossard, hébergement, stationnement), ayant de la famille sur Paris, je n’ai qu’à me préoccuper de la course. J’arrive vers 8h45 sur le village des 20 km, bénéficiant d’un accès sur le stand TOMTOM, où je peux déposer l’ensemble de mes affaires. Je vais cependant devoir composer sans sac pour l’hydratation. L’utilisation de ce matériel ayant été interdite par l’organisation pour des mesures de sécurité. Je réalise mon échauffement de 20 à 25 minutes, autour du Champ de Mars, sous un grand soleil, même s’il fait encore un peu frais.

9h30, je m’avance vers le SAS PREFERENTIEL 2, accessible du fait de mon chrono de 2014. Je ne suis près très loin de la tête de course et des élites. Avec 31000 personnes au départ, s’élancer sur l’avant du pont de Iéna est un avantage pour éviter l’engorgement du départ !
La course :

Après un clapping géant, le starter retentit à 10h00 ! C’est parti pour 20 km (de plaisir) !

KM 1 – En mode escargot …..

Non n’empruntons pas cette année la montée du Trocadéro, peu fluide pour certains. Nous passons donc par les quais de Seine, et ce n’est guère mieux ….Une moto de la course trouve le moyen de se “planter” juste devant nous. La mise en route est laborieuse. Je prends mon mal en patience et je guette ma montre qui m’indique “TROP LENT !”

Temps de passage au 1er km : 4’55’’

KM 2 à KM 5 : Une balade au Bois de Boulogne !!

Après cette mise en jambe du 1er kilomètre, je me dirige maintenant vers la Place de l’Etoile. Nous descendons l’avenue Foch pour nous diriger vers le Bois de Boulogne. Je suis désormais dans l’allure de course. Je grappille même quelques secondes : 4’09” – 4’02” – 4’02” – 4’02”. Bref, je suis bien lancé, mais attention à ne pas s’emballer et à exploser sur la suite du parcours. Au premier ravito, j’attrape une bouteille, et je bois quelques gorgées.
Temps de passage au 5 km : 21’12’’

KM 6 à KM 10 : Réglé comme une horloge ! 

Sur les 5 kilomètres qui suivent, mon allure ne faiblit pas, se stabilisant autour de  4’07″/ km. Le parcours a été un peu modifié. Nous ne passerons pas près de la porte de Saint Cloud, en bas du Bois de Boulogne, mais nous effectuons une boucle avant de longer l’hippodrome d’Auteuil. J’attrape mon 1er gel de la matinée, avant le ravitaillement (gobelet) du 10ème km.

Temps de passage au 10 km : 41’33”

KM 11 à KM 15 : Les QUAIS et leurs TUNNELS

Une fois ce passage de la mi-parcours, le plus difficile est fait. Même si les tunnels peuvent apparaître comme des “difficultés”, l’arrivée sur les quais de Seine et la foule présente font du bien au moral, qui cela dit en passant est toujours au top ! La tête comme les jambes, tout le monde suite le rythme ! Un second gel avalé avant le ravitaillement du 15ème kilomètre : aucun coup de mou jusqu’à présent.
Temps de passage au 15 km : 1h01’50

KM 16 à KM 20 : Les 5 derniers…déjà ?

Sous un tunnel, avec deux autres coureurs, nous nous entraînons mutuellement. Ils semblent être sur les mêmes bases que moi. Nous passons les Jardins des Tuileries. Çà commence à sentir bon ! La barre des 1h25 sera franchie, reste à savoir de combien…Allez, on change de rive et cap sur les 3 derniers kilomètres jusqu’à l’arrivée ! La foule se veut de plus en plus présente. La Tour Eiffel est en point de mire ! Ma moyenne ne faiblit pas : 4’04” au 18ème kilomètre. Je m’étonne moi même de pouvoir tenir cette allure aussi longtemps. Petite alerte au 19ème avec un début de crampe au mollet, mais l’adrénaline et la proximité de la ligne estomperont vite ce petit aléa pour laisser place au plaisir de parcourir ces derniers hectomètres.

Un sourire pour LA photo (oui il n’y en aura pas deux), et je cravache jusqu’aux ultimes mètres pour casser mon effort sur le ligne d’arrivée. Moins d’1h25, c’était l’objectif annoncé. C’est dans la poche. 1h24, ca aurait été super, 1h23, formidable. Mon chrono dépasse mes espérances (de début de course) : 1h22’42” soit une allure moyenne de 4’08” (14.5 km /h)

Au classement, je suis loin des premières places et des primes (désolé Tata !) mais j’entre dans le top 1000, avec une 707ème place !

ad0982835df0282f0c44c68a4c8e75262cb05d947fcc0b62d31f70d92668eebaBILAN : La meilleure course de ma modeste carrière de runner amateur

Cette 5ème participation restera celle la plus aboutie, à mon sens car :

  • Une préparation exceptionnelle et des conditions d’entraînement quasi parfaite (merci ma Chouchou et merci Maman pour votre soutien !)
  • Le plan d’entraînement et la préparation réalisée ont été bien assimilés
  • Une course très bien gérée et sans souffrance
  • Un chrono plus qu’honorable

….Et la rencontre avec Antoine de Wilde, du Team MIZUNO (1h06 sur ces 20 km)

Le mois d’octobre n’est pas terminé, car je vous réserve encore d’autres surprises….A très vite !