Le 29 juillet 2017, a eu lieu dans le Jura Le Trail Volodalen. Et on retrouve notre coach et notre coachette en vacances dans le Jura sur cette course estivale. Au programme de cette journée 4 courses et 1 épreuve Off :
– Le Tour du Lac de Vouglans (70 km – 4 points ITRA)
– Le Tour du Regardoir (39 km – 2 points ITRA)
– La spéciale du lac (27 km)
– Le tour de Château Richard (17 km)
– Le 8 km off du Plateau de Bellecin

Les courses se sont déroulées autour du lac de Vouglans niché au coeur de la région des lacs (Jura – France).

Récit de David :

Nous voilà donc parti dans le Jura pour quinze jours de vacances ensoleillées dans la région des lacs. La course se situe en plein milieu de notre quinzaine. Après une première semaine plutôt mitigée au niveau de la météo, nous en profitons pour faire quelques randonnées et quelques sorties running. Le changement de terrain fait du bien car les sorties venteuses en Beauce tout le long de l’année sont pas de tout repos !!! Lol. Les sorties running ne sont pas de tout repos car on fait rapidement 400m de dénivelé sur 15km.

Nous voilà le jour J, moi engagé sur le 27 km et Isa sur le 17 km. Je suis donc le premier à prendre  le départ pour la spéciale lac. Mais qu’a t elle donc de spéciale cette course …. Pour moi c’est une première ce format de course et la gestion de la récupération va être importante car les seuls éléments que j’ai en ma possession c’est qu’il y a des portions chronométrées et d’autres non. Combien ? Et quelle distance ?

Le voile est levé peu de temps avant le départ. Les départs se font par petits groupes d’une vingtaine de personnes afin d’éviter les bouchons.  Il y aura 5 portions chronométrées avec une distance comprise entre 1,5 km et 2,2km. Des fractionnés dans une course, il va falloir tout donner sachant que la vitesse n’est pas mon point fort mais on verra bien, le tout étant de garder assez de carburant car certains se feront avec des portions plates, des côtes et des descentes.

Me voilà parti dans la 3eme vague avec des coureurs de tout niveau. Après un départ en mode footing, on papote entre coureurs en faisant connaissance et tout en ce demandant ce qui nous attend. Après quatre kilomètres, nous voilà arrivé à la première partie chronométrée. On nous annonce 2,1km et de la descente. On se regarde et on se dit qui part en premier, 2 personnes se décident avant moi et me voilà parti en mode fractionné derrière le premier qui part comme un furieux et le deuxième qui semble plus prudent. Je me sens bien et voilà qu’à mi parcours, je rattrape le deuxième et sur la fin je recolle au premier parti quelques secondes devant moi. Mon esprit de compétition est là et se sera toujours quelques secondes de gagnées. Pas évident de savoir son classement sachant que l’on est 170 à participer à ces 27 km. On se fait un petit débriefing entre nous tout en repartant en mode footing avant la prochaine. L’avantage de ce type de course c’est que l’on peut profiter du paysage. On retrouve sur le parcours certains coureurs du groupe précédent et c’est l’occasion de faire connaissance avec eux. Encore quelques kilomètres de fait et c’est parti pour le deuxième chrono en descente technique sur 1,6km. Je me lance le premier et c’est l’occasion de se faire des frayeurs car je me dis j’espère ne pas y laisser une cheville lol. Après quelques minutes à fond me voilà à la fin de ce fractionné et assez content de moi. On verra le chrono plus tard. Et c’est reparti avec quelques compères pour un petit footing tout en côtes et on se dit si les plus dur sont à la fin, on va bien manger…. lol

Et la troisième arrive après 12km, on nous annonce 2,2 km sur un parcours plat et technique. Je laisse partir quelques coureurs et me voilà parti à leur poursuite. J’en récupère 4-5 mais sur les 600 derniers mètres je cale un peu car on fait que de zigzaguer et on ne fait pas 20 mètre sans relancer. Je me demande quand est la fin. Je me dis que le chrono sera surement pas terrible… j’attends quelques que coureurs et on repart à 4-5, après 15 kilomètres, petit ravito en plein soleil, un moment pour s’arrêter et papoter. Après 10 minutes de pose on repart avec l’idée en tête que les deux prochains se feront dans une cote.

Après trois kilomètres, l’avant dernier chrono pointe son nez au détour d’un virage, sur le panneau, on peut lire 2 km avec un dénivelé de zéro donc ça doit envoyer sur le plat. Je m’étire un peu et me voilà parti avec de bonnes sensations malgré des petites déconvenues avec l’autre parcours d’avant.

Il ne reste plus qu’un chrono à faire sur la dernière et se sera fini pour ces 27 km et 850m de D+.  La voilà enfin, 1,6 km et un bon dénivelé positif de 110 m. Il va falloir tout donner. Et c’est parti pour 300m de plat avant d’attaquer la côte. Je donne tout mais à mi parcours les jambes sont lourdes donc je me mets en marche rapide jusqu’au bout. La fin de la côte arrive et c’est reparti pour 500m de plat, je relance jusqu’à la fin et sans regret j’ai tout donné. Encore quelques kilomètres et sera la fin de cette belle épreuve sportive. Il me faudra attendre l’arrivée des 170 participants pour connaître le résultat. Au final je termine 4eme a 35″ du 3ème, donc pas de regret car sur chaque portion je termine soit 3ème ou 4ème.

Pas le temps de se reposer, on mange avec Isa et les enfants car son départ est donné dans 2h. On finit de manger et c’est déjà le moment pour Isa de se préparer. Et la voilà parti pour 17km et 400m de D+, les coureurs vont monter sur le plateau de Bellecin avant d’entamer la descente vers le pont de la Pyle. Un peu avant le pont, les coureurs vont piquer sur la gauche pour une montée +100m en 300m. Suivent le passage sur le plateau, la traversée du swingolf avant d’approcher le lac d’Onoz et de rejoindre le lac de Vouglans, la plage et finalement la base. Un superbe parcours nature avec ses difficultés, ses points de vue, ses zones “de mousse”, sa course au fil de l’eau. C’est donc sans pression qu’Isa se lance sur ce 17 km. Et la voilà qui franchit la ligne d’arrivée après 1h36’47” de course. Elle se classe 9ème féminine et 77ème sur 458.

QUELQUES PRECISIONS SUR LES PARCOURS

Les parcours au programme ainsi que la spéciale du lac sont exigeants sans être insurmontables pour les coureurs entraînés. Avec ses 70 km, le Tour du Lac est réservé aux coureurs maîtrisant les longues distances (Tour du Lac). Le Tour du Regardoir reprend son beau parcours démarrant à Moirans-en-Montagne pour une ballade de 39 km (Tour du Regardoir). Notre nouveauté 2017, “la spéciale du lac” est un parcours de 25 km mêlant zones chronométrées et zones libres (non chronométrées), à la fois technique et convivial (La spéciale du Lac). Le Tour de Château Richard (17 km, 400m+) est, quant à lui, accessible aux coureurs réguliers (Tour de Château Richard). Son parcours emprunte la partie initiale et terminale du Tour du Lac. Pas mal de “single”, des sous-bois, pas de route ; un vrai parcours trail, un effort, un plaisir.