Près de 8 000 coureurs, toutes courses confondues, se sont donnés rendez-vous lors du Seine-Marathon 76, dimanche 15 septembre 2019.

Nos deux nouveaux mauveurs Emma et Florian ont réalisé une belle prestation pour leur première course sous les couleurs Bleues. Emma, c’est alignée sur le marathon et Florian de retour de blessure sur le semi-marathon.

Emma réalise une très grosse performance sur la distance reine avec un RP de 3h14’57 et une très belle 3ème place. Florian en mode reprise a réalisé une belle course et a pu retrouver des sensations. Il se classe 258ème en 1h37’46. Très prometteur pour la suite et pourquoi pas dans trois semaines sur un autre semi et descendre sous les 1h30.

Quoi de mieux que de lire leurs récits……………. .

Florian : 

Je me suis échauffé avec le meneur addict du 1h30 (Semi-Marathon). Ça s’est bien passé avec une gêne légère parfois mais ça ne m’a pas empêché de suivre le meneur addict du 1h40 (Semi-Marathon) du début jusqu’au 15ème kilomètre. Nous avons discuté ensemble genre jogging tranquille entre potes à 4’38″/Km. Je me sentais bien et m’ennuyais alors j’ai accéléré jusqu’à la fin jusqu’à atteindre 3’13″/Km au meilleure de l’allure. J’ai ralenti et plaisanté avec le meneur addict du 3h15 (Marathon). J’ai repris mon accélération pour voir si je re-voyais le meneur du 1h30 (Semi-Marathon) et relâché l’effort dans les 100 derniers mètres.

Emma :

  J’avais tout d’abord très mal dormi car je stressais. J’avais peur de ne pas arriver à faire ce marathon en 3h30.

Je me mets dans le sas des 3h30 et me décide de suivre le meneur. Le départ était un peu dur pour moi. Quelques faux plats montants et le meneur qui part trop vite. Il nous dit qu’on se stabilisera à partir du 5e km.
Finalement, une fois qu’il ralenti et moi bien chauffée, je décide de garder cette allure (plus rapide que 4:58/km). Je me trouvais en aisance respiratoire. Les jambes “légères”.

Le plus dur pour moi aura été les belles côtes entre le km 18 jusqu’au 22e km. La partie forêt en faite.

Du 22e au 32e, à peu près, effet inverse, la descente pour retourner sur Rouen aidant, je me sent “voler”. Les spectateurs t’encourage te dise que tu es 5e et que les premières sont pas loin devant. Effectivement, je dépasse aisément la 4e.

Les 10 derniers kms commencent à se faire ressentir par contre. On arrive dans Rouen et rebelotte, qq faux plats montants. Ça aura été les 10 kms les plus long, mais c’est quand même sur cette dernière portion que je double une 2e fille et qui me fait gagner ma 3e place !

Ce fût un beau marathon. On a eu un superbe temps. Une ambiance bien sympathique avec des spectateurs, des bénévoles aux petits soins. Une belle organisation pour la 2e édition du marathon de Rouen.

FELICITATIONS A VOUS DEUX