On pourrait dire que les années ne se ressemblent pas mais pourtant cette troisième édition ressemblait étrangement à la deuxième mais sans les grosses rafales de vent.

Cette édition 2018 de la course organisée par l’ASJ La Chaussée-Saint-Victor s’est déroulée sous une pluie constante qui a accompagné les concurrents du semi-marathon (environ 450, partis à 9 h 15) comme ceux du 10 km (300, partis à 9 h 45). Tout les participants étaient trempés quelques dizaines de minutes plus tard lors de l’arrivée au stade Pierre-Charlot.

        Malgré la pluie, très peu de coureurs se sont désistés au derniers moment pour la plus grande joie des organisateurs et des bénévoles qui ont œuvré toute la matinée pour cette réussite sportive.

    Sur le semi, 2 mauveurs ont pris le départ dont notre coach David et Lucie. Sur ce parcours qui avait plu à notre coach, il avait hâte d’en découdre malgré une préparation en demi teinte. Le plateau de cette édition était assez ouvert car pas mal de coureurs pouvaient prétendre au podium. Mais David ne comptait pas laisser sa place sur le podium.

   ” Après deux trois kilomètres, me voilà au commande de la course avec 4 autres participants. Les premières difficultés passées avec notamment la côte de Cour sur Loire, déjà 8km d’effectué, et première attaque d’Arnaud. J’entends des supporters Mauveurs m’encourager, ça fait chaud au coeur alors j’essaie de rester dans son sillage et je passe un relais afin de lui montrer que je suis là. Par contre l’attaque aura été fatale à nos trois autres partenaires qui n’ont pas pu accrocher le wagon. Nous voilà donc tout les deux en tête. Durant les 5/6 km qui suivent, Arnaud aura porté plusieurs attaques afin de me lâcher mais je réussis à rester dans ses jambes. Sur le retour, je croise Lucie vers le quatorzième kilomètre qui m’encourage, ça me redonne un petit coup de boost. Du quinzième au vingtième kilomètre, je reste devant tout en gardant une allure soutenue. Mais dans ma tête, je sais qu’Arnaud sur un finish est plus rapide que moi. Donc au vingtième, je décide de porter une attaque et au premier virage, je vois Arnaud qui a lâché. Je continue donc de maintenir l’allure et puis à une centaine de mètres de l’arrivée, je croise Isa qui m’encourage. Plus qu’un virage et c’est l’arrivée, je ralentis et je profite de cet instant. Première course et première victoire de ce début d’année 2018. Je regarde mon chrono et j’étais content même si je pense que j’aurais pu accélérer plutôt afin de descendre en dessous des 1h17. “

     Notre deuxième mauveur est une fille et c’est Lucie qui a associé ce semi à sa préparation marathon. Objectif de ce semi : Pour le coach, le tout n’était pas de faire un chrono mais de faire une sortie allure marathon tout en accélérant sur la fin si elle voulait se faire plaisir. Et elle a réussi a atteindre tout ces objectifs et même au delà et c’est mieux qu’en c’est elle qui en parle :

De mon côté j’suis assez contente de ma course même si j’ai pas trop respectée les allures mais j’en avais marre de me faire doubler et de papoter avec celui ou celle qui voulait bien!!!! Lol. Après j’me dis que sans vraiment préparer la distance j’ai améliorer mon chrono sur semi alors j aurais bien aimée me mettre minable pr descendre encore le chrono mais …ce n’étais pas le but ! Faut pas tt mélanger me répète Micha !!!;) Sinon j’me suis sentie super bien honnêtement sur la distance et sur les allures je suis arrivée fraîche après 4km plus rapide. Aujourd’hui aucunes douleurs juste envie ….d’y retourner! Sinon, ça a été niveau alimentation même si je n’avais pas très envie de manger je me suis fais violence et tt est bien passé pas de mal au ventre rien. Uniquement de l eau en boisson : ras ! 

    Tout les voyant son au vert pour cette fin de préparation, on croise les doigts pour elle et on repart au charbon lol. Elle se classe 206ème sur 447 en 1h51’25.

      En parallèle, une autre distance était proposée, un 10,6 km. Malgré les kilomètres en moins, nos mauveurs ont eu le droit au même condition météo. Deux mauveuses ont fait le déplacement de Baule pour courir le long de la Loire, parmi eux, Isabelle et Corinne. Nos deux compétitrices du jour étaient venues pour se faire plaisir car elles voulaient laisser derrière eux quelques pépins physiques. La première de nos deux compétitrices, Isa, voulait faire un point sur son état de forme après neuf difficile dû à une grosse anémie en fer. Les choses allant un peu mieux, elle avait décidé de s’inscrire sur la plus petite des deux distances. Et elle a eu raison car après sa deuxième place l’an passé sur le semi, la voilà qu’elle s’empare de la deuxième marche du podium en 44’44”, 30ème sur 300. Un peu plus loin derrière, on retrouve Corinne qui c’est arrêté 4 mois à cause d’une douleur au tendon d’Achille.  La douleur s’étant estompée, la voilà repartie et on espère pour longtemps. Et pour cette reprise, elle avait décidé d’accompagner sa fille mais elle n’est pas restée longtemps avec elle car on connaît l’âme de cette compétitrice. Elle franchit la ligne d’arrivée après 1h00’47” et se classe 182ème.

Félicitations à nos quatre représentants et rendez-vous dans une semaine pour un prochain week-end sportif !!!!

Et sinon à l’année prochain pour un semi sous le soleil